00 - sciences de linformation
1 - archivistique
2 - records management
3 - archivage lectronique
4 - gestion lectronique des documents
5 - bibliothconomie
6 - gestion des centres documentaires
7 - gestion de contenu
8 - systmes dinformation
9 - marketing des si  _ cd
91 - veille stratgique
92 - intelligence conomique
93 - knowledge management
94 - logiciels documentaires
95 - solutions web
96 - archives ouvertes

Ecole des Sciences de l'information

Centre National de Documentation

Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc

Institut Marocain de l'information Scientifique et Théchnique

Archives du Maroc

Université Mohamed V - Souissi

information

« L’informatiste » est une appellation purement marocaine, qui veut dire « un professionnel de l’information ».  L’informatiste qui est un lauréat de l'Ecole des Sciences de l'information, est à la fois: Knowledge Manager, Bibliothécaire, Documentaliste, Veilleur Stratégique, Archiviste et Records Manager, Manager des Systèmes d’Information, Web designer, Information Architect, Digital Assets Manager, …, Information Scientist.

Collaborez !

Pour collaborer : 

Une fois authentifiés, vous allez voir apparaître sur le menu principal " Collaborer ".

Ainsi vous aurez la possibilité de soumettre un article. Le forum est aussi un espace pour une réelle collaboration. Vos suggestions sont les bienvenues. Merci pour votre collaboration.

Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
 ◄◄  ◄  ►►  ► 
avril 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Veille en SIC

Mardi 24 Avril 2018

Visites Compteur

Aujourd'hui80
Hier106
Semaine186
Mois2989
Tout112030

Actuellement il ya 9 invités et pas de membres en ligne

ESI: 40 ans d'existence !

SWF file not found. Please check the path.

Veille stratégique

I-    introduction
Il existe une discipline pour mieux anticiper les risques et détecter des opportunités :c’est  la Veille Stratégique ou Compétitive Intelligence.
   
Ces risques sont :
- Nouveaux entrants
- Fusions et acquisitions
- Innovations de rupture
- Baisses tarifaires brutales
- Déréglementation
- Évolution rapide des modes de consommation et des comportements
- Fragilité des marques et de leur réputation


II-    Contexte d’apparition du concept de veille

•Internationalisation des marchés et des échanges
•Démantèlement des barrières douanières
•Accroissement considérable du stock d’information
•Vitesse des changements technologiques

NB : Le déploiement de l’Internet et la naissance de la société de l’information ont vu l’apparition de structures dédiées aux activités de veille et d’IE


III-    Définition de la veille :
C’est une activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions.

Caractère Itératif (radar) : la mise en place d’un dispositif organisé et structuré pour permettre cette surveillance systématique de l’environnement
Caractère prospectif :(anticipation) déceler des indices, des indicateurs ou « signaux faibles », pour anticiper l’évolution de l’environnement et ce pour dégager les menaces et saisir les opportunités

NB : la veille c’est un processus à valeur ajoutée (VA) de la collecte, la transmission, analyse et la diffusion de l’information :
-    VA :  de donnée à l’information à la connaissance informative à connaissance productive à l’action
-    Le spectre de VA (Taylor) : de l’organisation à l’analyse au jugement à  la décision

IV-    Types de Veilles
Veille stratégique : tendance globale de l’évolution
Veille sociétale : signaux faibles sur le comportement  des comportements
Veille sectorielle : dynamique du secteur
Veille concurrentielle : Chiffre d’affaires, résultat, nouveaux produits, acquisition des concurrents
Veille commerciale : besoins tacites et explicites des clients
Veille fournisseurs : pérennité, technologies, savoir-faire des fournisseurs
Veille juridique et réglementaire : normes et règlements
Veille image : éléments de perception   de l’organisation par les clients et les fournisseurs …
Veille technologique : evolution des technologies des produits et processus de l’entreprise

V-    La veille  stratégique # l’Intelligence économique IE
Dans le cas de IE :
-    la collecte, la transmission, analyse et la diffusion de l’information en vue de son exploitation aux acteurs économiques
-    Coordination entre les acteurs de différents niveaux
-    Développement de pratiques d’influence et de lobbying
    Ex au Maroc : ANPME : Agence Nationale des PME
                        CRI : Centre régional d’investissement
                        CGEM : confédération générale des entreprises marocaines
                        Chambre de commerce
         En France : MEDEF :
    D’autre part l’IE s’appuie sur trois piliers, trois processus fondamentaux y compris la veille :
1. Les activités de veille et de surveillance
2. Les activités d’influence
3. Les activités de protection du patrimoine informationnel
 
VI-    Recherche d’information # veille

Recherche d’information
- Réponse à un besoin ponctuel, suite à une demande d’information, de documentation sur un thème ou une question précise (collecte «one shot»)
Veille stratégique
- Surveillance régulière d’un environnement, d’un domaine bien précis pour en identifier les opportunités et les menaces
- Processus évolutif, itératif, actualisé
- Recherche de sources susceptibles de fournir des informations plus que l'information elle-même
- Une source peut avoir fourni des données de qualité pour une collecte ponctuelle mais être non pertinente pour une mise en surveillance récurrente (contenu, mise à jour, auteur, etc

VII-    Knowledge Management # Veille
C’est quoi d’abord le KM
•Action organisée pour utiliser le savoir de l’organisation dans le but de développer ses capacités et améliorer ses performances
•Gestion explicite et systématique des connaissances vitales ainsi que les processus qui lui sont associés et qui consistent à créer, collecter, organiser, diffuser, utiliser et exploiter les connaissances dans le but d’atteindre les objectifs de l’organisation
VS  # KM
Veille
•Obtenir de l’information à très forte valeur ajoutée
•Fournir l’info le plus rapidement possible
•Tournée vers l’extérieur
•Offre deux points de vue sur l’environnement de l’organisation : les risques et les opportunités
KM
•Mode de gestion des savoirs et savoir-faire
•Info positionnée sur le long terme, vise la réutilisation des savoirs
•Concentré sur les savoir internes à l’entreprise
•Permet de mieux appréhender les forces et faiblesses de la gestion du capital de connaissances

VIII-    Evolution de la veille
•La veille a évolué d’une fonction tactique orientée vers la recherche d’informations sur les concurrents à une fonction stratégique qui sert la prise de décisions stratégiques de l’organisation

Expérience marocaine
a) L’IMIST
Missions
•Contribuer à la valorisation de la recherche scientifique nationale
•Assurer des activités de veille au profit du développement économique et social national
•Aider les chercheurs à identifier les axes porteurs du développement et offrir la possibilité de la réalisation d’études prospectives en matière de sciences et technologies
•Fournir aux décideurs nationaux et aux chefs d’entreprises une information pertinente pour une meilleure aide à la décision
Prestations de veille –Service «veille et aide à l’innovation»
•La lettre de l’IMIST
•La veille collective
- Bulletin d’Information technologique-Industries agro-alimentaires
- IMIST Alerte
•La veille personnalisée

b) Veille.ma

•Portail de veille et d’IE lancé en avril 2006
•«Base de données indexée d’archives, d’extraits d’articles de presse, de documents, d’études, d’analyse et autres informations stratégiques, économiques, géopolitiques ou scientifiques issues de différents flux d’actualités, de sites spécialisés, de blogs, de rencontres professionnelles, etc.»
•«L’actualité est présentée sous forme de deux observatoires: l’observatoire économique et l’observatoire de la veille.»

c) CND : centre national de documentation
•MARAACID : bouquet de portails thématiques de veille informationnelle et documentaire
•Portails sectoriels : Tourisme, Agriculture, Pêche, Commerce, etc.
•Portail de veille métier : Sciences de l’information


d) IRES : Institut Royal des Etudes Stratégiques
•Système de veille «Pays»
 missions :
•Etudes des questions stratégiques
•Veille stratégique
10 DVS :dix domaines de veille strategique
•Préserver l’indépendance et l’intégrité territoriale du Maroc
•Réussir le développement territorial
•Assumer les devoirs fondamentaux de l’Etat vis-à-vis de la population (Education, Santé, Sécurité)
•Réunir les conditions d’une intégration réelle du Maroc dans la Société de la connaissance
•Assurer un meilleur positionnement du Maroc dans la mondialisation
•Comprendre les évolutions sociétales
•Surveiller les migrations internationales
•Asseoir la normalité politique, renforcer la cohésion
•Assurer l’indépendance aux ressources stratégiques et les prévenir durablement
•Armer le pays contre les conséquences du changement climatique et les catastrophes naturelles

e) AMIE : Association Marocaine d’Intelligence Economique
Objectifs
•Etre un cercle de réflexion et un levier d’impulsion à la disposition de toutes les organisations pour les informer, les accompagner et les assister en matière d’intelligence économique
•Fédérer les efforts des acteurs et des structures d’intelligence économique
•Développer et promouvoir des formations en intelligence économique au Maroc
Les Annuelles de l’AMIE
•«L’intelligence territoriale», Casablanca, 22-23 mars 2007
•«L’intelligence économique dans l’espace méditerranéen»,

Conclusion

La veille n’est pas une activité nouvelle pour les acteurs de l’organisation amenés quotidiennement à prendre des décisions
•La nouveauté de la veille réside dans :
•La prise de conscience de l’importance de la surveillance de l’environnement
•La formalisation de cette surveillance dans l’organisation
La veille n’est ni un mythe, ni un effet de mode…, mais une nécessité
On assiste à la création et la multiplication de :
•Formations académiques
•Recherches et publications scientifiques
•Associations
•Technologies
•Manifestations scientifiques…ons scientifiques…


                B : Etapes du processus de veille

I-    Mise en place d’un projet de veille
Pré requis :
•Les dirigeants soient convaincus de l’utilité du projet
•La stratégie de l’organisation en matière de veille soit clairement définie par la direction
•Cette stratégie doit être communiquée à l’ensemble du personnel de l’organisation

Etapes du processus de veille
•Définition des besoins
•Définition des axes / secteurs de surveillance
•Identification des sources (sourcing)
•Collecte de l’information
•Analyse et traitement de l’information
•Diffusion de l’information
•Action

     1- Définition des besoins
•Identifier la population des destinataires des produits et services de veille
•Direction générale ?
•Département communication ?
•Cadres supérieurs ?
•Etudier les besoins en matière de veille de ces différentes catégories d’utilisateurs (enquêtes)
•Trier et hiérarchiser les besoins

2- Définition des axes de surveillance
•Dépendent des objectifs et de la stratégie de l’organisation
•Dépendent des besoins des utilisateurs
•Il s’agit «(…) de décrire ou de préciser les sujets qui intéressent l’organisme et pour lesquels il convient de collecter des données ou informations pouvant concerner les aspects technologiques, juridiques, normatifs et réglementaires, économiques, concurrentiels, sociétaux, etc., (…)» (Norme Afnor, 1998)
•Quels sont les domaines prioritaires à surveiller
•Hiérarchiser les axes de surveillance afin d’établir un ordre de priorité
•Elaborer une liste de «thèmes cibles»
•Décliner chaque thème en plusieurs questions de recherche (quelles sont les informations concrètement attendues pour chacun des thèmes retenus ?)

3- Identification des sources
Sources ?
Sources potentielles pour une collecte ciblée (formelles et informelles ; internes et externes) telles que :
•Sites institutionnels
•Presse en ligne
•Personnes ressources
•Blogs
•Listes ou forums de discussions
•Bases de données
•Salons, congrès, colloques, séminaires
•Réseaux sociaux, etc.

Sourcing ?
-  c’est une  étape :
-qui  nécessite une intervention «humaine»
- où ce sont les veilleurs qui effectuent la recherche de sources pertinentes
- et où les outils de veille sont sensés surveiller les sources préalablement identifiées
Evaluation
Il est important d’évaluer la qualité des sources d’information repérées
•Autorité
•Date de dernière mise à jour (vérifier toutes les pages du site et pas seulement la page d’accueil)
•Objectivité
•Organisation de l’information à l’intérieur du site
•Etc.
Compétences requises
•Connaissance des techniques et des stratégies de recherche
•Connaissance des différents types d’outils de recherche
•Maîtrise des langages d’interrogation et de navigation des outils de recherche sur Internet
•Connaissance de la thématique de recherche

4- Collecte de l’information
Organiser la collecte
•Les outils de veille ont permis d’automatiser la collecte de l’information sur Internet
•Les informations collectées doivent être validées, organisées et consignées sur un support adéquat pour en faciliter le traitement
•Les logiciels de veille facilitent l’organisation des informations et le stockage des données collectées (+ données terrain)
La maîtrise des outils par le veilleur est impérative
- Catégories d’outils
- Fonctionnement
- Paramétrage
- Quel outil, pour quelle source ?
- Quel outil, pour quelle finalité ? (Surveiller, aspirer, détecter)


5- Analyse et traitement de l’information
C’est l’étape la plus importante et la plus difficile (cœur du processus de veille) puisqu’à cette étape que l’information acquiert une valeur ajoutée
Les informations colligées à l’étape précédente sont évaluées, recoupées, analysées, synthétisées pour : établir des liens, poser des hypothèses, formuler des scénarii, faire des propositions,… «créer du sens»
C’est une étape souvent assurée par des « experts » ou « analystes » du domaine et a comme support des moyens technologiques
- Outils d’analyse et de mise en forme (techniques d’indexation automatique, de traitements croisés de références collectées –bibliométrie)
- Classification –Cartographie –Résumés -Texte Mining

6- Diffusion de l’information
Aboutissement et clé de voûte du processus de veille
A Qui Comment Quand se fait la diffusion
•Acheminer, périodiquement, les informations sous la forme la plus appropriée aux différents destinataires
•Qui doit-on informer ? Profils d’utilisateurs
•Comment doit-on diffuser ? Supports/formats
•Quand doit-on diffuser ? Fréquence

Formats et supports adaptés aux profils des destinataires
•Format papier
•Format électronique
•E-mail « push »
•Intranet
•Portail de veille avec accès gratuit et/ou payant
•Support des moyens technologiques
•Générateurs des supports de diffusion (bulletin de veille, portails ou autres livrables

Produits, services ou livrables de veille
•Newsletters ou bulletins de veille
•Dossiers de veille (thématiques)
•Profils sectoriels
•Profils de pays / marchés
•Statistiques
•Diffusion sélective de l’information
•Service d’alerte
•Veille personnalisée
7- Action
La veille ne se limite pas à une surveillance classique de l’environnement
La diffusion des informations collectées et analysées a pour objectif d’aider à la prise de décision et de mener à l’action
L’information est utilisée pour agir
L’action représente le but ultime visé par la veille
On passe de Données à Information  à la Connaissance informative à la Connaissance productive  et enfin à l’Action
Taylor : le spectre de la valeur ajoutée
Information /processus
  Données  Information    Connaissance informative    Connaissance productive     Action
          Organisation                                          analyse                                              jugement                          décision


C : Outils de veille
I-    Définition
Il s’agit des outils dits «classiques» de recherche d’information sur Internet : moteurs, répertoires, métamoteurs, etc.
De nouveaux outils sont apparus par la suite: agents de surveillance des sources électroniques, outils d’analyse et de mise en forme, progiciels
On a passé des Moteurs généralistes à  Moteurs spécialisés  à Alertes et Flux RSS aux  Agents intelligents à (Text mining Clustering Summarizing  Mapping) enfin aux Plateformes de veille
On peut trouver des outils  réservés soit  à chaque étape du processus soit à plusieurs. Les étapes majeures sont :

1. Recherche et collecte
2. Traitement et analyse
3. Diffusion

NB1 : un progiciel est un outil pour toutes les étapes du processus de veille
NB2 : Plateforme de veille est un outil qui contrôle tout le processus de veille
    Sourcer-rechercher-surveiller- organiser- analyser – et diffuser

II- Typologie des outils de veille
1-Outils de collecte et de surveillance des ressources électroniques
•    Outils de recherche (Copernic Agent Pro)
•    Outils de surveillance : automatisation de la surveillance de pages Web (Website Watcher)
•    Aspirateurs de sites : copie de sites sur disque dur (HTTrack Website Copier)
Notion des agents intelligents
Ce  genre d’outils se présente  souvent sous forme  des agents intelligents
Agent = représente l’utilisateur = intermédiaire pour opérer sur Internet
Intelligent = capacité de raisonnement et d’apprentissage
Caractéristiques : autonomie, flexibilité, personnalisation, sociabilité, rationalité, etc.
L’Agent intelligent se comporte comme un sous-système capable d'apprentissage : il enrichit le système qui l'utilise en ajoutant, au cours du temps, des fonctions automatiques de traitement, de contrôle, de mémorisation ou de transfert d'information»
Donc un agent est souvent un logiciel qui a la connaissance du profil, des désirs et des objectifs de l’utilisateur.
Il permet de faciliter et d’optimiser les activités de recherche d’information et de veille sur Internet
Il Interroge plusieurs moteurs à la fois et/ou aspire et/ou visite régulièrement des sites clés, etc.
Il présente les résultats par ordre de pertinence
NB : Méta-outils = 1ère génération des Agents intelligents
Typologies des Agents intelligents
•Agents pour la recherche d’information
•Agents pour la veille
•Agents pour le commerce électronique
•Autres « assistants »
Agents de surveillance
Agents de recherche
Agents aspirateurs
Portails de veille
    Exemple des agents intelligents :WebsiteWatcher
C’est un agent intelligent qui scrute à intervalles réguliers le contenu des documents qu’on lui indique et avertit aussitôt qu’il constate des changements


2- Outils d’analyse et de mise en forme

    Outils de classification : traitements sur des fonds documentaires, génération de plans de classement, présentation des résultats par catégories (Yippy : ex-Clusty)
        Outils de résumé automatique (Open Text Summarizer)
Outils de traduction automatique(Systran)    
Outils de cartographie: visualisation d’une recherche, présentation graphique sous forme de sphères, de réseaux, de grappes d’information, de nuage de tags(Tagcrowd)
Tagcrowd : parcourt un texte et met en reliefs les mots les plus répétés en jouant sur la taille des lettres
    Outils de datamining et de textmining(SASEnterpriseMiner&SASTextMiner) qui font l    ’analyse statique et linguistique

3- Outils de diffusion de l’information
    Outils de groupware : cadre de travail coopératif entre les différents acteurs impliqués dans le processus de veille
Outils de «push» : diffusion périodique des informations auprès des utilisateurs après paramétrage de leurs profils
On peut utiliser par exemple portail msn , intranet , reunion , note de service etc 

          4- Progiciels de veille
   
        Outils intégrés qui rassemblent des fonctionnalités couvrant le champ complet des besoins en matière de veille
    Ils offrent, des fonctionnalités d’acquisition externe et interne des informations, de stockage et de traitement, d’analyse, de mise en forme documentaire, de diffusion et d’administration
    •Outils généralistes
Suites logicielles qui peuvent être utilisées pour la veille après paramétrage et développements spécifiques (Autonomy IDOL Server)
•Outils spécialisés
Plateformes dédiées à la veille intégrant toutes les fonctionnalités d’un système d’information de veille (Digimind Evolution)

III- Problématiques  des Outils de veille    

    Chaque technologie a sa propre façon de collecter, codifier, classer et restituer l’information
•Annuaires (classement par catégories)
•Moteurs (indexation par des robots)
•Métamoteurs (interrogation de plusieurs moteurs)
•Agents intelligents (différentes applications suivant le type d’agent –surveillance, aspiration)
Ces technologies sont en constante évolution et l’évaluation ou le choix des progiciels de veille (coût d’acquisition de l’outil et choix du logiciel) reste difficile

IV- Acteurs de la veille
La plupart des auteurs s’accordent sur le fait que l’activité da veille s’effectue en équipe et implique le travail de plusieurs acteurs
•Les veilleurs :
•Les professionnels de la recherche et de la gestion de l’information : observateurs, recherchistes, documentalistes, etc.
•Les spécialistes du domaine : analystes, experts
•Les décideurs

Trouver un informatiste

Téléchargements

Téléchargement des PFE

Téléchargement Thèses et mémoires

Documentation SI

Une Vidéo pour vous

Dictionnaire des Sciences de l'information

Grille SUDOKU